Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 10:42

 

Par les temps qui courent, la victoire de Gabriel Boric au Chili est une bonne nouvelle même s'il faut rester prudent.

Élu avec 56 % des voix contre le candidat d'extrême droite José Antonio Kast, Boric, soutenu par une large coalition qui va du parti communiste au centre gauche, devient le président du Chili.

La classe ouvrière, le mouvement féministe chilien et les jeunes des quartiers populaires ont joué un rôle décisif dans cette victoire.

«Si le Chili a été le berceau des néolibéraux, ce sera aussi sa tombe» disait le nouveau président du Chili. Gabriel Boric serait-il dans les faits le fossoyeur de cette horrible politique exclusivement au service d'une minorité d'exploiteurs capitalistes qu'on appelle néolibéralisme ?

 

Ajoutons que la capitale du Chili a élu en mai 2021 une maire communiste et féministe. Irací Hassler est ainsi devenue la première femme communiste à diriger Santiago.

Cette jeune femme de 30 ans a été portée par le mouvement social qui avait secoué le Chili en 2019

: « Nous sommes redevables au peuple qui s'est mobilisé et qui aujourd'hui dit que nous ne voulons plus de cette gestion néolibérale qui a soumis tous les aspects de notre vie aux lois du marché ».

Et c'est elle qui disait déjà « Notre victoire à Santiago signifie sans aucun doute que la gauche et les organisations sociales vont conquérir la présidence du pays, en ce moment historique si important». C'est exactement ce qui s'est passé ce dimanche 19 décembre 2021.

 

Mohamed Belaali

Partager cet article
Repost0

commentaires