Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2022 4 17 /03 /mars /2022 07:45

Le 24 février 2022 l'armée de la Fédération de Russie a envahi l'Ukraine. Cette intervention militaire va à l'encontre des intérêts des peuples russe et ukrainien. La guerre de Poutine est non seulement une agression contre le peuple ukrainien, mais aussi une négation des nations à disposer d'elles-mêmes. Toutes les guerres entre les peuples sont à bannir. La seule guerre que les peuples doivent mener est la guerre de classe, la guerre contre les oppresseurs, la minorité d'exploiteurs capitalistes à l'intérieur de chaque pays. Ce sont eux qui dressent les peuples les uns contre les autres en exacerbant leurs préjugés nationaux, raciaux, ethniques et religieux afin de maximiser leurs profits et perpétuer leurs privilèges de classe.

Mais l'invasion de l'Ukraine s'inscrit dans un rapport de force mondial. L'impérialisme américain et ses alliés européens portent une lourde responsabilité dans ce conflit armé. Les pays capitalistes ont une longue et terrible tradition dans l'oppression et l'asservissement des peuples. Leur histoire n'est en dernière analyse que pillage des richesses des nations par la violence et la cruauté.

 

 

Poutine n'est pas un révolutionnaire, loin s'en faut. Il est à la tête d'un Etat capitaliste qui sert les intérêts des plus riches. Il ne fait aucun mystère de ses liens et ses soutiens aux organisations et partis d'extrême droite, ennemis des peuples, à travers le monde. Son anti-communisme et son nationalisme exacerbé le poussent jusqu'à critiquer Lénine et son Droit des nations à disposer d'elles-mêmes. Dans son discours du 22 février, il a déclaré :

"Permettez-moi donc de commencer par le fait que l'Ukraine moderne a été entièrement créée
par la Russie, ou plus précisément, par la Russie bolchevique et communiste. Le processus a
commencé presque immédiatement après la révolution de 1917, et Lénine et ses compagnons
d'armes l'ont fait d'une manière très grossière à la Russie elle-même - par la sécession, en
arrachant des parties de ses propres territoires historiques (...)
. En fait,
comme je l'ai déjà dit, la politique bolchevique a abouti à l'émergence de l'Ukraine soviétique,
qui, même aujourd'hui, peut être appelée à juste titre "Ukraine de Vladimir Lénine".
(1)

 

La guerre qu'il mène aujourd'hui en Ukraine est en quelque sorte la faute à Lénine et sa défense acharnée du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Dans cette logique nationaliste et réactionnaire, la guerre de Poutine est non seulement une agression contre le peuple ukrainien, mais aussi une négation des nations à disposer d'elles-mêmes. Le président russe dans son discours refuse à l'Ukraine ce droit fondamental. Or le peuple ukrainien, comme tous les peuples du monde, a le droit sur son territoire de disposer comme il l'entend de son destin. En 1917 Lénine écrivait déjà "Pas un démocrate, pour ne rien dire d'un socialiste, n'osera contester l'entière légitimité des revendications ukrainiennes. Pas un démocrate, de même, ne peut nier le droit de l'Ukraine à se séparer librement de la Russie. c'est précisément la reconnaissance sans réserve de ce droit, et elle seule, qui permet de mener campagne en faveur de la libre union des Ukrainiens et des Grands-Russes, de l'union volontaire des deux peuples en un seul Etat. Seule la reconnaissance sans réserve de ce droit peut rompre effectivement, à jamais et complètement, avec le maudit passé tsariste qui a tout fait pour rendre étrangers les uns aux autres des peuples si proches par leur langue, leur territoire, leur caractère et leur histoire" (2).

Aujourd'hui Poutine tente par cette guerre, aidé en cela par le gouvernement fascisant de Kiev, de rendre ennemis deux peuples qui ont vécu longtemps ensemble en paix.

 

Mais l'invasion de l'Ukraine s'inscrit dans un rapport de force mondial. L'impérialisme américain et ses alliés européens portent une lourde responsabilité dans ce conflit armé. Les pays capitalistes ont une longue et terrible tradition dans l'oppression et l'asservissement des peuples. Poussé par la recherche effrénée du profit, l'impérialisme en tant qu'instrument de pouvoir de la bourgeoisie, tente de soumettre tous les peuples de la planète. Esclavage, colonialisme..., leur histoire n'est en dernière analyse que pillage des richesses des nations par la violence et la cruauté. Plus récemment, les Etats-Unis, l'Europe et leurs alliés locaux ont détruit l'Afghanistan, la Yougoslavie, ravagé l'Irak, la Lybie, la Syrie, Bahreïn, le Yémen, la Côte d'Ivoire, le Mali etc. etc. Ils imposent à tous les pays qui résistent à leur domination des embargos et des sanctions les plus violents et les plus inhumains (Cuba, Vénézuela, Iran, Irak, Corée du nord ...). Précisons qu' Israël qui occupe militairement des territoires palestiniens ou la Turquie qui a annexé des terres de ses voisins, ces deux pays non seulement n'ont jamais fait l'objet de sanctions, mais ils sont même soutenus par l'impérialisme américain. Les peuples opprimés du monde entier savent que les Etats-Unis et leurs alliés ont soutenu à travers la planète les dictateurs et des dictatures les plus féroces comme Augusto Pinochet au Chili, Soeharto en Indonésie, Hosni Moubarak en Egypte pour ne citer que ces trois exemples tellement la liste est longue. Tous les gouvernements à la botte de l'impérialisme américain ne peuvent survivre sans le soutien financier et militaire décisif de Washington. Partout, l'impérialisme américain est l'ennemi des peuples. C'est ce qui explique peut-être une certaine sympathie des pays du sud envers la Russie de Poutine confondue parfois avec les positions progressistes de L'URSS.

 

Aujourd'hui, les Etats-Unis grâce à leur supériorité militaire et leur bras armé l'OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) vont jusqu'à à menacer les intérêts vitaux des puissances comme la Chine et la Russie. Rappelons que depuis la disparition de l'Union Soviétique et le Pacte de Varsovie en 1991, l'OTAN, cette machine de guerre totalement dominée par les américains et dirigée contre l'Union Soviétique, n'a cessé, contrairement aux promesses données à Gorbatchev, de s'élargir aux pays de l'Europe de l’Est désormais sous domination américaine (3).

A sa création en 1949, l'OTAN ne comptait que 12 membres. Aujourd'hui il en regroupe 30 dont 14 anciens pays membres du Pacte de Varsovie (4). La Russie se trouve ainsi encerclée.

Washington refuse obstinément de trouver un compromis avec Moscou concernant l'adhésion éventuelle de l'Ukraine à l'OTAN. Cette attitude est directement liée à la nature impérialiste des Etats-Unis.

L'échec des négociations ont conduit Poutine à reconnaître l'indépendance de Louhansk et de Donetsk tout en affirmant que les accords de Minsk sont morts avant d'intervenir militairement en Ukraine. “La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens” disait Clausewitz.

L'élargissement voulu par l'impérialisme américain de l'OTAN jusqu'aux frontières mêmes de la Fédération de Russie est la cause de la guerre en Ukraine. L'impérialisme américain et son bras armé l'OTAN sont en dernière analyse les vrais responsables de cette guerre. Ils sont les ennemis les plus dangereux des travailleurs de tous les pays.

Les Etats-Unis et l'Union européenne ne cherchent absolument pas à trouver une solution pacifique à cette méprisable intervention militaire de la Russie en Ukraine. Bien au contraire. Ils intensifient leurs pressions économiques et militaires sur la Russie créant ainsi une situation propice à une guerre entre puissances nucléaires qui remettrait en cause l'avenir même de la société humaine.

 

En tout état de cause, cette maudite guerre entre l'OTAN et la Russie par Ukraine interposée va à l'encontre des intérêts non seulement des peuples russe et ukrainien, mais aussi de tous les peuples de la planète. Les pays pauvres sont les premières victimes de ce conflit. L'ONU parle déjà de "l'Ouragan de famines" (5). A l'intérieur de chaque pays, ce sont bien évidemment les classes populaires qui vont subir les conséquences de ce conflit. Il va aggraver encore leurs conditions misérables d'existence. Mais en même temps la guerre peut créer une situation favorable au soulèvement des masses opprimées contre leurs dirigeants fragilisés par les crises économiques et politiques.

Dans le système capitaliste, les guerres trouvent leurs racines dans la violence des rapports d'exploitation. Il y a eu dans le passé des guerres, il y a aujourd'hui des guerres, il y aura dans l'avenir des guerres tant que subsistent les classes et les antagonismes de classes. La guerre et la lutte des classes sont tellement imbriquées l'une dans l'autre que l'on ne peut supprimer l'une sans éliminer l'autre. "Abolissez l'exploitation de l'homme par l'homme, et vous abolirez l'exploitation d'une nation par une autre nation" (Marx et Engels).

 

Mohamed Belaali

 

--------------------------------------

(1)http://international.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/02/22/ce-que-poutine-a-dit-hier-soir-sur-l-ukraine-verbatim-22829.html

(2)https://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/06/vil19170628.htm

(3)https://nsarchive.gwu.edu/briefing-book/russia-programs/2017-12-12/nato-expansion-what-gorbachev-heard-western-leaders-early

(4)https://www.nato.int/cps/fr/natolive/topics_52044.htm

(5)https://twitter.com/afpfr/status/1503460961830641664

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Votre condamnation de l'invasion militaire de la Russie s'appuie sur un dogme, celui de l'autodétermination quelques soient les circonstances, ou le contexte, que vous connaissez bien par ailleurs.
Répondre
P
Ce que Lénine défendait était la libre disposition du peuple. Pas celui des fascistes, ni d'un pays dirigé par des fascistes qui menaçaient de déclarer une guerre à l'URSS comme ce fut le cas par la suite avec les nazis.<br /> L'autodétermination de l'Ukraine il aurait fallu en parler avant le coup d'État fasciste de Maidan. Ou si vous préférez, avant et pendant la «révolution colorée».<br /> Rendre ennemi deux peuples ce n'est pas l'oeuvre de Poutine, mais l'oeuvre des fascistes, ou de l'État pro-États-Unis/OTAN si vous préférez.
Répondre
P
Les opinions de Poutine sur Lénine ne changent rien au problème concret. L'action vaut mieux que toutes les opinions. <br /> Les conséquences d'une non-action auraient été désastreuses pour la Russie, ensuite pour la Chine, ensuite pour le reste du Monde. Ce n'est pas en ce moment que les révolutionnaires prolétariens pourraient y faire quelque chose.
Répondre
P
Étant donné le contexte, on ne peut pas mettre un signe d'égalité entre les États-Unis/OTAN et la Russie, tout comme le font plusieurs États qui appartiennent à cette puissance impérialiste en ce qui concerne Ia Palestine et Israël.<br /> De plus cette action militaire de la Russie n'est pas une guerre de conquête impérialiste, mais une mesure défensive contre l'impérialisme des États-Unis/OTAN qui ne donnait plus d'autre choix à la Russie.<br /> La guerre était déjà engagé contre les peuples du Donbass. Ce sont eux qui demandaient de l'aide et qui ont dû attendre patiemment durant de longues années et 14,000 morts, sans compter les blessés.<br /> Le reste n'est que préjugés, mensonges et diabolisation de Poutine. Comme s'il pouvait y avoir des guerres sans victimes civils.<br /> Pour protéger les peuples ukrainiens, les États-Unis/OTAN n'ont qu'à cesser de jeter des armes sur le feux, ce qui prolonge inutilement cette guerre et ne contribue qu'à détruire l'Ukraine, (détruire tous les pays qu'ils ne peuvent dominer c'est ce que font habituellement les États-Unis/OTAN et ils peuvent le faire présentement sans y mettre les pieds grâce à des butés mentaux), Zelensky et ses fascistes n'ont qu'à capituler et tout reviendra dans l'ordre.
Répondre